Chili

Yaghan

Nous nous sentons comme chez nous à l’hostal Keoken. La propriétaire est aux petits soins, le petit déjeuner délicieux, le lieu chaleureux. En 10 minutes de voiture, je me retrouve au guichet d’Austral Broom. 4 semicamas pour Puerto Williams. Le bout du monde austral. Départ à 18h. 

La journée passe paisiblement. Dehors, la révolte des étudiants gronde, les écoles sont prises d’assaut, les bombes lacrymogènes saturent l’air. 

Arrivés au port de Tres Puentes sous une pluie battante, nous regardons perplexes le ferry dans lequel nous nous apprêtons à passer les 32 prochaines heures. 

Les bagages sont stockés au vestiaire, nos sièges sont situés dans la salle du bas, derrière le self. L’espace est étriqué mais l’ambiance sympa. La majorité des touristes est française, voyageurs au long court. Nous retrouvons Bernard avec grand plaisir. Le vent souffle, glacial, sur le canal de Magellan. Les pingouins jouent à saute moutons. Cantine en deux services, partie de The Mind, film inconnu au bataillon. Le moteur ronfle, vibre, l’odeur d’essence imprègne la cabine. On se tortille sur notre siège à la recherche d’un vain sommeil. La nuit est courte, heureusement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.