Le soleil frappe. Les ailes de l’opera blanchissent et brillent par endroit. Les ombres glissent délicatement le long des courbes. La silhouette aérienne et flottante du bâtiment dissimule la complexité des entrelacs. Le long de la promenade qui longe la baie jusqu’au promontoire de Macquarie, les joggers filent à vive allure. C’est la pose déjeuner, les travailleurs dynamiques ne manquent pas leur entraînement. 

Nous nous posons dans le restaurant de la piscine Charlton pour un déjeuner au doux air d’été plein de bonnes graines et de crudités. Une petite bise vient glisser le long des boissons fraîches. 

De vieux immeubles plein de charme jouent à cache-cache avec les buildings du centre ville. Sydney est en pleine extension. Les voiliers sont de sortie. Depuis le quai du ferry qui file vers le Darling Harbour, nous jetons un dernier regard sur cette ville plaisante. Les chantiers se succèdent, une inaugurera certainement son sky desk sous peu.

Le Darling Harbour déploie des immeubles d’habitation récents, le musée de la marine, un centre de congrès, une agréable promenade portuaire. Un long jardin paysager passe intelligemment sous le noeud d’autoroutes que l’on traverse sans s’en rendre compte avant de rejoindre notre appartement. Il est temps de plier bagage. 

Nous quittons l’Australie reposés et ravis de nous envoler vers de nouvelles aventures dans l’hémisphère sud. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.