Le mandala de Samye

Le monastère de Samye est un des plus anciens du Tibet. Entouré d’une enceinte flanquée de 1008 stuppas, son plan reproduit un mandala indien.  Ce matin,  comme tous les mercredis, l’encens brûle en l’honneur de l’anniversaire du dalaï-lama. Les villageois se rendent nombreux au monastère. Les moines prient, les pèlerins reçoivent leurs bénédictions et déposent leurs offrandes. Une belle atmosphère animée se dégage du temple baigné d’une douce lumière orange. Des débats ont lieu dans la cour des étudiants. Dans le jardin, de nombreux bâtiments accueillent chapelles et résidences. Zélie se plait à monter dans les quatre stuppas rouge, verte, noire et blanche qui encadrent l’Utse. Nous pique-niquons sur les marches au milieu des moines qui viennent poser avec nous. Maël est charmé par ce monastère empreint de vie. 

L’Hepo Ri est le lieu où Guru Rinpoche, venu d’Inde, vainquit les démons du Tibet. Du haut de cette montagne, on embrasse la vallée, les dunes, les champs et le plan de Samye, dont la géométrie figure le mandala de l’univers. 

Au crépuscule, nous empruntons la Kora du monastère plutôt déserte. La ville semble avoir été délaissée. Ses trois restaurants refusent de nous servir et nous finissons par manger des pâtes déshydratées dans notre chambre d’hôtel minimaliste, dépourvue de chauffage et de douche et dont les toilettes au fond du couloir sont privées de portes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Chine

Béatitude à Zhangye

Roulement des valises, conversations trop sonores, odeurs de cigarettes, à minuit comme à 6h30 du matin il est difficile de dormir sur ses quatre oreilles

Lire la suite »
Chine

PingYao la ville musée

Alors que nous sommes encore nichés dans nos lits douillets, le petit chaton miaule dans la cour de notre charmante guesthouse, appelant irrésistiblement les enfants

Lire la suite »
Chine

Au vert à Pékin

Ce matin, à côté du grenadier de la cour, une famille suisse prend son petit-déjeuner. Une famille avec deux filles. Diantre, si les enfants ne

Lire la suite »