Tourne, tournoie, tourbillonne

Les nuits sont chaotiques, le sommeil joue à cache-cache. Nos lèvres se gercent, nos globules rouges se multiplient, notre souffle prend ses marques. L’air est empli de l’odeur pesante du beurre de yack. Le gardien de l’hôtel nous lance son grand sourire matinal quand nous sortons nous remplir goulûment la panse au buffet continental. On se sent bien dans cette ville, la bienveillance y règne. 

La khora du Potala au pied de la colline déroule des centaines de moulins à prière sur son parcours. Les moulins tournent dans le même sens que les fidèles, la ville entière semble entraînée dans un mouvement circulaire suivant le cours des aiguilles d’une montre. 

De la musique nous attire dans le parc situé au nord du Potala. Des centaines de personnes de tout âge dansent ensemble sous de petits chapiteaux. La ronde croît et décroît, les uns entrent tandis que les autres en sortent. Tous rayonnent de plaisir. Maël, Zélie et Nicolas se glissent dans le cercle le temps d’un tour. 

Matilda, Noah, Léa, Severin et Julia passent nous prendre pour le dîner. Nous tournons encore. Les enfants enjambent les pèlerins pour ne pas se faire toucher par le loup, tandis que les tibétains, ébahis, les filment. 

Jeux de paris tibétain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Chine

Répétition générale

Le chaton miaule. Les enfants lui tournent autour, l’approchent, s’eloignent, craintifs. Le soleil pêne à atteindre la table du petit déjeuner dans la cour. Tandis

Lire la suite »
Chine

Les tambours de la tour

Il vaut mieux souffler ses bougies deux fois qu’une dit un proverbe chinois. Ce matin au petit déjeuner, avant d’écrire dans le carnet de voyage,

Lire la suite »
Chine

La folie des grandeurs

Tandis que le train ronronne encore, la chef de cabine nous surprend en annonçant l’entrée en gare. Maël saute du lit et Zélie s’habille plus

Lire la suite »