La vallée de Yarlung

Quand Norbou vient nous chercher ce matin, souriante, sa valise à la main, nous avons la sensation que notre voyage commence enfin. L’autoroute longe le Yarlung Zangpo,  vaste fleuve qui se jette dans le Gange, sec en cette saison, mais qui semble pouvoir enfler jusqu’à inonder la vallée. Des dunes de sable effleurent les montagnes, poignent entre les bras du fleuve. Le désert avance. Une vaste opération de reboisement initiée il y a une dizaine d’année semble endiguer sa progression. 

La forteresse de Yumbulagang se détache en haut de son piton rocheux et domine la  vallée de Yarlung, berceau de la civilisation tibétaine. C’est ici que le mythe de la création s’est incarné: L’union d’un singe et d’une ogresse engendrant la race humaine. Ici également que le premier champ à été cultivé, le premier bâtiment édifié, le premier temple élevé. Bien que totalement reconstruit en 1982, le lieu n’en reste pas moins charmant. Le soleil a repris le dessus, nous nouons des drapeaux au sommet de la crête afin qu’ils volent avec les autres. 

Le monastère de Tandruk, aux portes de Tsetang, a servi à neutraliser la démone Sinmo allongée au cœur du plateau tibétain. La princesse Wencheng trouva, grâce à la géomancie chinoise, l’emplacement des différents membres de la démone et fit construire des temples afin de la maîtriser. Le cœur se situe au centre de lhassa, sur le lac comblé où fut édifié Jokhang. Tandruk, lui, immobilise l’épaule. Une ambiance plus rurale se dégage du temple qui ressemble au Jokhang dans son organisation. Les ouvriers battent le mélange de terre et de pierres sur la toiture en chantant. Mille histoires émanent des statues, des oracles, des tantras de perles. Nous en saisissons des bribes et nous laissons porter par les visages grimaçants des gardiens, les couleurs vives des tissus, les offrandes de beurre, les pèlerins et leurs prières. 

Ce soir c’est chic comme dirait Zélie, chauffage, lits douillets, petit déjeuner, douche chaude et lustres au plafond de l’immense Hall du Shannan hôtel de Tsetang.

Forteresse de Yambulagang
Monastère de Tandruk

Une réponse

  1. Quel beau voyage !
    Depuis trois mois vous racontez avec assiduité votre périple de chaque jour avec textes et photos à l’appui.
    Bien sûr on apprécie beaucoup d’avoir de vos nouvelles mais aussi de découvrir
    ce que l’on ne connaît pas .
    Bisous à vous cinq
    Manou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Tibet

L’immensité Himalayenne

Pas de chance à notre réveil, l’eau de la douche est gelée. Un petit déjeuner délicieux nous attend dans la salle du restaurant ouverte spécialement

Lire la suite »
Tibet

45 à Lhassa

Pas de champagne ni de spritz au sky bar du 125 cette année, pas de musique ni de buffet, pas de potes joyeux, pas de

Lire la suite »
Tibet

Eline est arrivée!

Ce matin, après plusieurs jours intensifs d’école, c’est l’heure de passer aux évaluations du Cned. En guise de récompense, les enfants regardent Star Wars 3

Lire la suite »