Retour à la civilisation

Ce matin les troupeaux de chèvres et brebis de deux familles se sont mélangés, il a fallu procéder au tri. Les chevaux eux se sont perdus dans la montagne, impossible de les retrouver, ce sera pour plus tard quand ils auront soif et redescendront vers la rivière.

Nous profitons du grand air, grimpons sur les rochers pour embrasser l’immensité de la steppe avant de reprendre la route pour la capitale et sa densité.

Oulan-Bator est tentaculaire. Nous sommes asphyxiés par Ses usines crachant une fumée noire en pleine ville, sa circulation chaotique, ses constructions anarchiques, ses murs de béton brinquebalants, sa poussière.

Mais qu’il est bon de rentrer dans un appartement fraîchement rénové, avec douche chaude à volonté, deux chambres aux lits larges et literie neuve presque épaisse, toilettes japonaises avec cuvette chauffante et jet d’eau, cuisine dont le frigo ne va pas tarder à se remplir de fruits et légumes, wifi, machine à laver et lave vaisselle, l’extase!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans le même pays

Mongolie

Karakhorum

La mère de famille nous a préparé des galettes au sucre et du thé au lait. Le père nous offre des osselets de marmotte à

Lire la suite »
Mongolie

UB

On a tout entendu sur Oulan Bator, trop polluée, trop peuplée, à fuir, rutilante, pleine de vie, musées, bars. Cette ville regroupant 80% de la

Lire la suite »
Mongolie

A cheval vers la cascade

Une seconde rivière coule au milieu des pierres volcaniques noires qui couvrent la vallée. Elle zigzague entre de rares arbres. Maël devient un champion de

Lire la suite »