Ando a Naoshima

L’air salin des îles de la mer de Seto nous appelle. En cette journée ensoleillée nous filons rejoindre l’île de Naoshima. Impatients de prendre le bateau, nous courrons à perdre haleine et arrivons tout juste pour sauter dans le train, avec une heure d’avance, le cœur au galop! Petite erreur de montre…

Plus un vélo disponible sur l’île en ce magnifique samedi de vacances. Les distances sont courtes, la côte magnifique, les musées de la fondation Benesse rapidement atteints. Tadao Ando règne en maître absolu, tous les musées sont signés de sa main. Béton banché impeccable, ombres franches, lignes oblongues, pierres ordonnées, le minimalisme nippon est fascinant. 

L’organisation à la japonaise est irréprochable, dictatoriale, cordiale, asservissante, compliquée, efficace. Ne pas prendre de photos, rester bien en ligne, chuchoter, ne pas toucher les murs, ne pas franchir les lignes invisibles, suivre les directives du personnel, enlever ses chaussures, attendre, contempler. En contrepartie, les lieux sont parfaitement maîtrisés, immaculés, silencieux et vides. On aimerait y introduire parfois un petit brin de folie, de la spontanéité et plus de modestie. 

Les œuvres du coréen Lee Ufan sont disséminées dans un parc ouvert sur la plage. Chacune relate un dialogue entre une lourde pierre ronde et une feuille d’acier corten, une sorte de shifumi grandeur nature pour les uns, une feuille de livre pour les autres, une météorite… Dans le musée qui lui est consacré, l’histoire se poursuit, mise en exergue par l’architecture sobre et lumineuse. 

Le Chi Chu Art Museum, construit en 2004 par Ando, présente une série de nénuphars de Monet dans une salle carrée, baignée d’une douce lumière, revêtue d’un sol de mosaïques de marbre blanc non jointées. James Turrell absorbe l’esprit et confond les repères avec la lumière bleue de son installation « Afrum Pale blue ». La sphère de granit noir de Walter de Maria fait mine de dévaler les escaliers d’un temple. La rampe d’accès du musée enterré tourne autour d’un jardin triangulaire, planté de pierres, visible depuis une fente perçante, tandis qu’un autre patio carré est  peuplé de prêles. 

Le long de la côte, d’autres interventions d’artiste de renom ponctuent la promenade, Dan Graham, Niki de Saint Phalle, Yayoi Kusama. Les enfants participent à cette île musée en y installant une œuvre  intitulée « le Nombre île » sur le sable. 

Le ferry nous ramène au port d’Uno, au train, à la bagagerie d’Okayama, au Shinkansen et enfin à Hiroshima. 

Le vent frais de cette journée insulaire nous a revigoré et lessivé. Quel plaisir d’être au bord de l’océan pacifique!

8 réponses

  1. Hello Marion , hello la famille ! Une tres bonne année 2020 les globe trotteurs! Je n’ai pas tout suivi de vos aventures mais je vais me rattraper cette année . Merci encore de nous faire partager votre aventure . Ici ça va. L’agence tourne . Laure se révèle une tres bonne manageuse !
    A bientôt . Je vous embrasse
    Pierre

    1. Pierre, quel plaisir de t’avoir de tes nouvelles! Notre périple nous plait bien, on s’habitue aisément à découvrir de nouvelles choses tous les jours! On a tant de préjugés à découdre et voyager est un bon moyen de s’en approcher.
      Nous te souhaitons une très douce année, pleine de découvertes.
      Je n’avais pas de doutes sur les capacités de Laure et suis ravie de savoir que tout roule.
      Salue les 2/3/4 de ma part.
      A bientôt, qui sait cet été en Bourgogne, pour un débriefing de notre année pas comme les autres.
      Amicalement

  2. Bonsoir les voyageurs, ou plutôt bonjour, c’est le matin pour vous,
    ici à Paris on ne voit pas le temps passer non plus. En mettant notre site à jour avec tes photos Nicolas, une pensée pour vous , go sur le site des trottelemonde et ….. vous êtes déjà au japon !!!!! Je vois vos photos et je nous revois, aussi en famille cet été, dans les mêmes endroits avec une grosse grosse différence, une température 30 ° ( Hiroshima, Kurashiki, Téshima, Naoshima, Kanazawa, les villages à toit de chaume, Kyoto, … mais pas de mont Fuji pour nous). Les couleurs et les ambiances sont tellement différentes, mais je retrouve l’architecture bien sure qui caractérise tant ce pays. Vous allez surement vers Tokyo maintenant, ne ratez pas le musée Nezu Museum de Kengo Kuma avec sa cafeteria (attention elle ferme assez tôt). Voulez -vous encore quelque petits tuyaux frais de cet été ?

    1. Bonjour Kitterie,
      On se régale au Japon, l’architecture, la nourriture, l’histoire et les paysages!
      On est déjà passé brièvement à Tokyo et nous repartons d’Osaka.
      Volontiers pour les tuyaux!

      1. Vous repartez quand du japon ? Par où passez vous avant de partir d’Ozaka ?
        Après , j’ai vu que c’est l’Australie !!!

        1. On repart le 22 janvier d’Osaka, escale de 3 jours à Hong Kong puis vol pour Adelaide en Australie où nous passerons 1 mois, en espérant que les incendies se soient calmés.

          1. Ok merci pour les infos et j’espère vraiment que pour l’Australie les incendies auront cessés. SI tu veux des tuyaux Australien, je passe la main à Antoine, dont le frère habite Melbourne, et qui y est allé 2 fois au moins.
            DIs moi ou vous aller au Japon, voir si mes petites info coup de coeur vous profiteraient.
            Bises Paris la ville grise et humide au rythme des transports reprennent doucement aux heures de pointe.
            NB : dis moi si tes photos Echiquier sont libres de droit. A l’envoi de nos voeux, un journaliste du moniteur m’a demande des photos (libres de droit ), alors ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Japon

Universal Studios Japan

Aujourd’hui, l’école du griffon d’or fait une journée portes ouvertes. Dans la  mesure où on n’a pas pu visiter le collège Vendôme de Lyon  ni d’école japonaise,

Lire la suite »
Japon

A l’assaut d’Aso

Malgré la fatigue ambiante, la fièvre et le manque de sommeil, on se lève tôt, un check out à 9h nous pousse dehors alors que

Lire la suite »
Japon

Chambre avec vue

Au lever du soleil, un épais brouillard dissimule le paysage. Nous restons tapis sous nos couettes, rallumons le chauffage, dans l’attente d’une percée. Le mont

Lire la suite »
Japon

Japanese road trip

Nous quittons Tokyo sous la grisaille. Après deux heures d’attente et d’âpres négociations pour obtenir le surclassement auquel nous pensions avoir le droit, nous abandonnons

Lire la suite »