De Nauplie à Hydra

De gros nuages et quelques gouttes ont accompagnés notre gargantuesque petit déjeuner en terrasse ce matin. Ce petit hôtel est impeccable, un petit appart de deux chambres en plein cœur piéton de la vieille ville, très bon rapport qualité prix.

Les chats viennent nous rendre visite pour le plus grand plaisir de nos loulous. 
 
Il faut prendre des forces, mille marches attendent que nous les gravissions pour atteindre la forteresse vénitienne Palamede. Zélie et Maël atteignent le sommet gaiement non sans avoir cueilli quelques bouquets de clochettes et pris quelques clichés sur la route. 
Beau dédale de bastions, remparts, escaliers, le tout baigne de fleurs et offrant de belles vues marines. 
 
L’équipée fait escale sur une plage de galets ou quelques courageux font des brasses avant de poursuivre son chemin le long du cap. Zélie se pique aux cactus. De gentils grecs s’empressent de la soigner! Le chemin mène au port et à une venteuse terrasse de café fort à propos.
Nous quittons Nauplie pour l’instant. Tandis que les enfants sombrent finalement dans une sieste bien méritée, nous sillonnons les tortueuses routes grecques à travers des champs verts d’oliviers. 
 
Nous rejoignons le port de Metohi en fin d’après midi, puis Hydra après une petite demi-heure de traversée. 
 
Ici, pas de voitures. Seuls les ânes font office de transport. Hydra est fleurie, grouille de chats aux multiples couleurs et de mulets. C’est une île huppée, calme en cette saison et vraiment belle. Notre maison domine la ville. 100m2 rien que pour nous. Les enfants trouvent tout de suite les jeux dans leur chambre et se sentent à la maison. On déplie nos valises pour 4 nuits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans le même pays

Grèce

Mycènes et Dimitsana

Nous quittons notre pension préférée pour rejoindre Mycenes, perchée sur les hauteurs au milieu des orangeraies. 48 cars scolaires grecs débarquent en même temps que

Lire la suite »