Et si Ulysse était encore perdu en Mer Egée

Les contrôleurs aériens grecs ont retardé notre départ, ils se sont même mis en grève pour nous empêcher d´atterrir, la Swiss a tenté de reporter notre voyage en nous proposant des alternatives absurdes, rien n’y a fait! Après un jour de retard, deux trains, deux avions, du retard et 80km de voiture, on est finalement arrives à Loutraki à une heure du mat. On a un peu eu l’impression de parcourir 10 000km et d’atterrir en Asie mais en fait on a juste fait des sauts de puce entre Lyon, Genève, Frankfurt et Athènes!

Le Petit Palais de Loutraki nous accueille dans sa suite surplombant la mer et Morphée était déjà sur les lieux…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans le même pays

Grèce

De Loutraki à Nauplie

Une mer azur, un ciel brumeux, des palmiers… Telle est la vue au lever depuis la terrasse gigantesque de notre suite dans cette station thermale

Lire la suite »
Grèce

Le Magne

On quitte Olympie sans oser repiquer un plongeon dans la piscine gelée, bien que Maël se soit senti d’attaque! On a changé notre fusil d’épaule,

Lire la suite »
Grèce

Hydra – Le Mont Eros

Ce matin gros challenge… On a décidé de monter au plus haut sommet de l’île, le Mont Éros, à 588m d’altitude, en passant par le

Lire la suite »
Grèce

De Dimitsana à Olympie

Notre séjour dans l’exceptionnel petit hôtel Xénonas Enastron était parfait. Raffinement du décor, belle vue dominante, détails qui font la différence, loukoums à la rose,

Lire la suite »