L’age d’or des pyramides

Dernier jour. Dernier tour. On a réservé le meilleur pour la fin. Aujourd’hui on va consacrer la journée aux Pyramides….

L’arrivée sur le plateau de Gizeh est grandiose malgré les touristes. On fait vite abstraction des cars et des casquettes et le regard se tourne vers le ciel. Kheops, Khephren, Mykerinos et les pyramides des reines….
 
Là encore, malgré les nombreuses images qu’on a pu voir, on reste bouche bée face à la splendeur de tels tombeaux! C’est du Land Art. Une extrême abstraction, une force et une technicité qui rendent le lieu fascinant tout en étant inexplicable.
On déambule 2h30 entre les pierres, contents. Taka, un bibliothécaire universitaire de Tokyo s’est joint a nous. Il faut éviter les dromadaires, mais le lieu est vaste.
 
Le taxi nous mène ensuite a Saqqarah voir le premier monument en pierre, la pyramide à degrés de Djoser réalisée par le génial architecte Imhotep, qui révolutionne l’architecture des tombeaux jusqu’alors enterrés et couverts d’une mastaba en briques crues.
 
Le temple et l’enceinte de la pyramide forment un ensemble très structuré et très vertical d’une grande beauté. Le musée exposant les pièces maîtresses trouvées sur le site est très bien fait par nos amis du Louvre… On rentre dans la pyramide de Teti où la chambre funéraire au toit triangulaire est ornée d’un ciel étoilé et de hiéroglyphes.
Autour de Saqqarah, on aperçoit une dizaine d’autres pyramides qui s’élèvent dans le désert de sable.
Après avoir roule à travers des cultures de dattiers aux couleurs allant du jaune au rouge carmin, on arrive à Dachour. La pyramide rhomboïdale, essai manqué puisqu’elle change d’angle en cours de route, sa structure n’ayant pas supporte les 53 degrés que les bâtisseurs ont voulu atteindre, se cache derrière la magnifique pyramide rouge. Cette pyramide semblable a celle de Kheops, est la plus vieille pyramide du monde. On rentre dans la chambre funéraire a travers un long couloir sombre, très bas de plafond, qui descend à 63m de profondeur au coeur de la pyramide. L’odeur d’ammoniaque est intenable à l’intérieur. Les trois chambres qui se succèdent possèdent un plafond en encorbellement de 12m de haut majestueux.
 
La visite se termine par la visite du musée de Memphis qui expose un sphinx en albâtre et une statue colossale de Ramses II couché tel un bouddha au sourire paisible.
 
Notre dernière après-midi se clôture par un bon jus de fruit en terrasse, dans le quartier animé de Nasser à regarder les chalands passer. Notre tentative de visite du quartier copte échoue, tout étant fermé, mais en réalité le site ne semble avoir que peu d’intérêt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans le même pays