Notre épopée vers le sud commence ce matin. Nous avons tout rechargé, fait des courses de fruits et gâteaux, lingettes et kleenex, fait le plein de sommeil et d’énergie. 

Dorj et Sanja passent nous prendre au volant d’un 4×4 Mitsubishi Delica affichant 330575km au compteur,  la plupart dans le désert et le reste sur les routes cabossées mongoles. 

Après un bref arrêt au supermarché pour se charger en eau potable, nous empruntons la route payante goudronnée du sud. La steppe jaunit rapidement, seules de petites touffes d’herbe, de fleurs mauves et de ciboules survivent. De nombreux troupeaux peuplent la steppe, chèvres, moutons, chevaux et vaches mêlés. Les chevaux semblent discuter, ils agitent leur crinière en se tenant serrés tels des joueurs de rugby faisant une mêlée. Notre chef sort sa gaziniere et assisté de Zélie, cuisine des nouilles sautées à l’arrière du van. Le soleil tape, une chaleur assommante. De grosses sauterelles aux ailes rouges s’envolent, des grillons goulus avancent sur les rocailles ta dos que de rapides lézards s’enfuient. 

Après 200km, Sanja met le cap vers l’Est à travers une piste agitée sur 100km. Les formations de granit de Baga Gazryn Chuluu se distinguent dans le paysage aride. Noirs, marrons et ronds, ils forment un ensemble de roches faciles à escalader. Nous plantons les tentes au pied des massifs rougeoyants au coucher du soleil. La Voie lactée traverse le ciel, les étoiles filantes meurent, le ciel est inoubliable. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.