Palmyre – la ville romaine

On se leve a 5h30 pour voir le lever du soleil sur Palmyre. Le vent est dechaine, il fait bon. Munis de nos lunettes de soleil, creme ecran total, chapeaux et litres d’eau, on part vers la ville surgie du desert. La lumiere est splendide. On est seuls au milieu des temples, des colonnes corinthiennes, des rues, maisons, boutiques… C’est tout simplement extraordinaire.

Totalement fascines par les tours tombeaux, on se dirige doucement vers la vallee des tombeaux, au bout du site. On grimpe pour embrasser l’ensemble du site. Le soleil est encore bas, il est 6h et il fait deja chaud.

Nicolas a repere une ancienne muraille au loin, vers Damas. On y va, entre les tours et les montagnes noires. La muraille est en fait la seconde enceinte de la ville, celle ou l’on percevait l’impot. Il fait decidemment tres chaud. On rebrousse chemin pour terminer notre exploration de la ville.

Le theatre romain est petit mais magnifiquement conserve. Le Tetrapyle, sorte d’edifice au centre d’un carrefour est supporte aux 4 angles par 4 colonnes de granit rose provenant d’Egypte. Le temple de Nebo, la grande colonnade, l’Arc de Triomphe, la porte… Tout est dans un etat assez incroyable malgre les 2000 ans qui nous separent de sa construction.

On visite le Temple de Bel avec un guide didactique et amusant qui pendant une heure nous fait arpenter le site sur le rythme des devinettes de facon agile et interressante. La faim nous tiraille. Le soleil nous assome, il est 11h. L’heure d’une collation a sonne. Apres un kebab, un jus de citron-menthe, on prend le bus pour Homs.

Apres 2h de bus et 150km on debarque a Homs, ville industrielle et betonnee a la lisiere du desert. Un syrien etudiant en sciences economiques nous accompagne en bus jusqu’a la gare routiere des microbus pour Hosn. Il parle quelques tres bonnes phrases de francais universitaire. Adorable, il nous depose dans notre minibus et offre a Marion une montre rose de princesse! Les syriens sont a peu de choses pres aussi chaleureux que les iraniens!

Une heure plus tard, on est au Krak des Chevaliers, citadelle construite par les Francs pendant les sanglantes croisades. L’hotel luxieux est complet. On n’a pas le choix: on est obliges de retourner dans l’hotel glauquissime des souvenirs de Niko et Mikael il y a 10ans: La table Ronde… Rien d’horrible mais les souvenirs sont la. On prefere donc aller boire un verre face a la citadelle, attires par les spots colores du Festival de Hosn. La bouffe est ignoble! On repart a l’hotel manger un bon melon et se reconciler avec le patron, plutot gentil en realite! On arrange notre expedition du lendemain. Apres une journee aussi longue, l’heure du repos sonne a 22h…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans le même pays

Syrie

Du nord au sud

Il nous faut déjà quitter Alep… On profite d’une dernière matinée à flâner dans les ruelles, notamment au nord de la citadelle et dans le

Lire la suite »
Syrie

Le tour des kraks

La journée est chargée: Trois kraks entre Hosn et Lataquié… Les premiers nuages du voyage sont apparus… On commence par le superbe Krak des Chevaliers, forteresse

Lire la suite »