Vers le Cosmos et au-delà

Il pleut, il vente, les bourrasques s’engouffrent dans les parapluies. A peine sortis du métro, nous nous réfugions dans le musée de l’Astronautique enterré sous le Monument des conquérants de l’espace. Satellites, capsules, robots lunaires, fusées de lancement et « cosmofood » dépeignent la conquête spatiale soviétique. Youri Gagarin en est la star incontestée et nous plonge dans cette incroyable aventure.

Bruine, crachin, averses, la pluie mouille décidément.  Les pavillons de l’exposition pan russe arborent les particularités de chaque pays et glorifient l’industrie, l’agriculture, l’artisanat, la recherche et la grandeur soviétique dans un foisonnement de sculptures, dorures, bas reliefs enchanteurs. On adore même mouillés.

Petit shopping et long repas avant de prendre place dans le train n°2 voiture 2 couchettes 21-22-23-24 qui quitte le quai à la nuit tombée pour Krasnoyarsk. On prend place dans le train, ce train qu’on rêve d’emprunter depuis tant d’années…. On s’endort heureux, bercés par le rond rond réconfortant du moteur. 

Station Komsomolskaya
Musée de l’astronautique
Centre panrusse des expositions
Ouvrier et kolkhozienne
Station Mayakovskaya
Raviolis ukrainiens au Restaurant Goryachaya Kukuruza en attendant le départ
Gare de Yaroslavski
Transsibérien de 23h45

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Russie

Le long de la Yenisei

Anatoly nous conduit dans son automatique japonaise le long de la Yenisei, le deuxième plus grand fleuve de Russie. Volant à droite, conduite détendue, il

Lire la suite »
Russie

Tentures

Sommes nous dans un décor de théâtre, au cœur d’une spéculation immobilière forcenée ou au contraire d’un délabrement du patrimoine culturel? Moscou, comme les autres

Lire la suite »
Russie

Si long, si loin

Michèle, une retraitée Hong kongaise voyageant seule pendant 6 mois, discute longuement avec les enfants. Elle feuillette patiemment chaque page de leur carnet de voyage

Lire la suite »