Go Strickers!

La grasse matinée se prolonge, le décalage horaire n’est pas très important mais nous sommes fatigués. Des perroquets viennent jeter un œil dans le pêcher du jardin en quête de fruit. D’autres oiseux jaunes et noirs se délectent dans les fleurs violettes. Le petit déjeuner au soleil australien a un fort goût de vacances. 

Aujourd’hui, jour de fête nationale, le centre est bondé. En fait de centre, trois rues commerçantes perpendiculaires se disputent la totalité de l’activité urbaine, autour ce ne sont que vastes allées parsemées de shopping malls et de petites maisonnettes victoriennes. Une grande ceinture verte plantée de terrains de sport, jeux, parcs entoure la ville. L’ambiance est détendue. Sport, vélo, bières fraîches, barbecue et mal bouffe. Les Australiens arborent des shorts ultra courts, tatouages, petits hauts moulants, tongues et shorts, hésitants entre le surpoids ou les corps musclés et sportifs. 

Le musée du sud australien présente la culture aborigène: armes, boomerangs, filets de pêche, lance, pirogues, méthodes de chasse, bijoux de coquillages, peintures et masques rituels. Les films des années 30 décrivent des modes de vie primitifs décimés en un siècle, qui sont à la fois captivants et si éloignés de notre rapport à la nature et au quotidien. La collection de minéraux et de météorites magnétise les enfants tant les couleurs et les formes des pierres sont fascinantes. Animaux marins et terrestres empaillés nous plongent dans l’univers de ce vaste continent aux nombreux spécimens vivants uniques. 

Le long de la rivière les australiens se regroupent autour de bières fraîches et de barbecue. Arrives à proximité du stade, les supporters des Strickers, l’équipe de cricket locale, arborent des chapeaux bleus. Nous nous en procurons avant de nous acheter des billets pour le match. 

La diversité des communautés d’Adélaïde défile joyeusement dans la rue principale pour l’Australia Day.  

Nous prenons place dans les tribunes du stade, frites, poulet grillé et bières en main. Serre-tête lumineux, chapeaux aux cheveux bleus, tatouages en forme de S, affiche 4/6 pour marquer les points, nous sommes prêts à affronter les 3h de match. Quelques runs sont nécessaires avant que nous comprenions a peu près les règles du cricket, similaires à celles du baseball a priori. Zélie est une supporter hors pair, brandissant sa banderole à chaque balle lancée! Les strickers perdent… nous partons avant la fin admirer le feu d’artifice lancé depuis la rivière. 

Belle première journée d’immersion dans le monde australien qui nous rappelle grandement la côte ouest américaine. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Australie

Kangaroo island

Les magasins ont rouverts, une partie des enfants est de retour à l’école. Nous profitons de cette matinée pour vaquer à nos occupations de nomades

Lire la suite »
Australie

On range les maillots

Nos voisins écopent l’eau accumulée dans leur tente pendant la nuit, draps, matelas, cadavres de bouteilles, tout est trempé. Nous leur offrons nos bodyboard, notre

Lire la suite »
Australie

Sauvons les koalas

Ce matin, Shirley nous attend à la fraîche pour notre deuxième cours de surf en famille. La houle est parfaite, le soleil pas encore trop

Lire la suite »