Bonne année du rat

Hong Kong dort encore. L’année du rat débute. Le taxi roule entre les gratte-ciel, les ponts à haubans, les voies rapides. L’aéroport, immense, est très bien organisé malgré l’affluence en ce début de vacances chinoises. Masque sur toutes les bouches et contrôles efficaces. Croissants bien beurres, café serré, nous sommes prêts à embarquer pour Adélaïde.  

Après 6 mois en Asie, nous allons rejoindre  l’Océanie et le pôle sud. A nous l’été! 

Nous sortons de nos dix heures de vol les yeux rouges d’avoir regardé autant de films. 

Les contrôles des douanes et de police sont assez sérieux et lents, mais pas de questions sur le coronavirus chinois, aucune quarantaine n’a heureusement été mise en place!

Un ciel rose nous accueille à 20h30. Une fois récupérée notre Toyota, nous filons vers Fullarton, une petite banlieue paisible d’Adélaïde. Katrina nous ouvre le portes de sa maison, Notre second échange du voyage. La maison est vaste, confortable, le jardin agréable. Le frigo est plein pour que nous puissions dîner malgré notre arrivée tardive. Welcome home!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Australie

Seal rocks

Nous quittons le camping sans charme de Forster après l’école. Depuis l’observatoire de Bennets Head on apprécie les strates de roches noires se jetant dans la

Lire la suite »
Australie

Les wallabys de Port Fairy

Après un petit-déjeuner politico-énergétique, nous prenons congé de nos étonnants amphitryons. Les plages sauvages de Beach Port offrent de magnifiques points de vue sur la

Lire la suite »
Australie

Uluru

Nous confions les enfants à Morphée et filons seuls admirer le lever du soleil sur Uluru. L’aube point à peine. Bleu, indigo, jaune, orange, doré,

Lire la suite »