La Venise du Nord

Notre petit quartier est très agréable. Les babouchkas vendent groseilles à maquereaux, fleurs, concombres, chanterelles au pied du métro. Le metro quant à lui est surveillé par des portiques de sécurité qui sonnent à chaque passage, comme dans tous les lieux de la ville. On s’engouffre dans le hall richement décoré d’une fresque avant de plonger 60 mètres sous terre pour accéder aux voûtes majestueusement décorés du métro.

Souvenirs, joueur de musique sur orgue à bouteilles, statues vivantes, photographes, caricaturistes, les sites touristiques de la ville grouillent de vendeurs, mais il n’y a pas tant de touristes.

La basilique de la résurrection du sang versé est intégralement revêtue de mosaïques fin 19eme et reprend l’esthétique de Saint Basile avec ses bulbes polychrome. La flèche de l’église rococo de la Forteresse Peter et Paul pointe sa flèche dorée jusque dans le ciel. Du haut des 262 marches de la cathédrale Saint Isaac, on embrasse l’unité de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans le même pays

Russie

Si long, si loin

Michèle, une retraitée Hong kongaise voyageant seule pendant 6 mois, discute longuement avec les enfants. Elle feuillette patiemment chaque page de leur carnet de voyage

Lire la suite »