Bilan: 6 semaines en Chine

Ce qu’on a préféré

  • Les maisons, les cours,
  • les lanternes et les fenêtres traditionnelles de Pingyao
  • L’immensité de la grande muraille de Chine
  • Le canard laqué, les snacks du quartier musulman de Xi’an
  • La diversité des transports électriques
  • Déambuler dans les hutong de Pékin
  • La gentillesse des chinois
  • Les écharpes bouddhistes bénies par les moines
  • Les offrandes
  • Les grottes de Yungang et mogao
  • Le jardin impérial de la cite interdite
  • L’encens qui flottait dans le temple des lamas
  • Le jardin aux grenades de la guesthouse de Pékin
  • Le train
  • Rencontrer des voyageurs
  • L’imposant potala
  • Les quatre stupas colorées de Samye et les milles stupas sur la muraille
  • La ferveur des pèlerins de la Kora du jokhang temple de Lhassa
  • La chaîne himalayenne
  • Les ocres de Zhangye
  • La Kora de ganden
  • Danser avec les tibétains dans le parc à Lhassa
  • Le coucher de soleil sur l’Everest
  • La politique de reboisement du territoire
  • L’efficacité des infrastructures 

Ce qu’on n’a pas aimé

  • La pollution
  • Les caméras de surveillance,
  • les contrôles de police,
  • les restrictions internet
  • Que personne ne parle anglais sauf nous
  • Le manque de liberté
  • Les arrêts imposés dans les parcs naturels
  • Être pris en photo et tripotés en permanence même quand on n’est pas d’accord
  • La foule dans les rues de Xian pendant la Golden week
  • Les centaines de camions transportant du charbon
  • Les lignes électriques partout
  • Les panneaux de propagande
  • L’annihilation de la culture tibétaine
  • Les voyages organisés
  • Le radicalisme des infrastructures
  • Avoir froid dans les hôtels
  • La nuit blanche dans le train Xining Lhassa
  • L’interminable insomnie a 5000m au pied de l’Everest
  • L’autoroute des chameaux de Dunhuang 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Chine

PingYao la ville musée

Alors que nous sommes encore nichés dans nos lits douillets, le petit chaton miaule dans la cour de notre charmante guesthouse, appelant irrésistiblement les enfants

Lire la suite »
Chine

Béatitude à Zhangye

Roulement des valises, conversations trop sonores, odeurs de cigarettes, à minuit comme à 6h30 du matin il est difficile de dormir sur ses quatre oreilles

Lire la suite »