Le soleil se lève sur les champs cultivés de la Mongolie Intérieure. Pas de yourtes en vue mais des villes, des routes, des arbres, des champs de maïs et de tournesol. 

Un autre couple de français descend sur le quai de Jining Sud à 6h37. Johnny et Julia font, en toute originalité, le tour du monde. Ils partagent notre premier petit déjeuner chinois. Ma première commande en chinois conduit à voir débarquer non pas 6 raviolis mais six bols de raviolis sur la table, des ajustements sont nécessaires mais je suis heureuse de parler un peu. 

Débarquer dans une ville chinoise minière ordonnée, hyper contrôlée et dense après trois semaines de steppes engendre un choc assez radical. Le contrôle des bagages pour prendre le train de Datong est très minutieux et ultra-sécuritaire. Après moult discussions, nous nous faisons confisquer opinel, pince multifonctions et ciseaux d’écolier à bout rond considérés comme des armes et interdits à bord des trains en Chine. Seul Maël pourra récupérer le couteau Suisse auquel il tenait une fois la lame rompue. Le parfum Dior de Johnny atterrira certainement dans les mains de la femme d’un douanier ce soir. Dépités, nous comprenons que le contrôle chinois est autoritaire et imparable. 

Les chinois nous sourient et nous parlent pendant les 1h45 de train qui nous séparent de Datong. Nous posons enfin nos bagages au Green Island Youth Hostel, heureux de savourer un vrai expresso au milieu des plantes vertes. Maël entreprend quelques notes de guitare.

L’achat d’une carte SIM peut s’avérer tout aussi complexe que le contrôle des bagages. Ils faut montrer pâte blanche et enregistrer son passeport, vIsa, photo avant de se voir délivrer 30G!

Nous rêvons tous d’un massage. Malgré divers essais notre quête s’avère infructueuse. 

Datong, petite ville minière de 3 millions d’habitants, se reconstruit un énorme centre historique; une ville entièrement neuve sort de terre entourées d’imposantes murailles, flanquées de tours de tambour, accueillant une pagode en son centre et d’ici peu des hôtels de luxe, des boutiques et des milliers de touristiques à n’en pas douter. La vision de la mise en œuvre de ce Disneyland de l’époque Ming nous impressionne et nous laisse pantois. 

Arrivée à Jining
Train pour Datong
Green Island Youth Hostel
L’imposante vieille ville reconstruite

3 réponses

  1. Nous avons été très contents de vous voir sur FaceTime en pleine forme et plein d’enthousiasme. Les petits french doivent être très étonnés de tout ce qu’ils ont vu et faut, c’est vraiment pas la routine.! Bonne poursuite de votre aventure.
    Bises

    1. Bon. J’ai compris si on a pas FaceTime mais un android on a aucune chance de vous parler. ?Pourtant j’ai un tel chinois, un Huawei. Si vous allez sur Skype un jour faites moi signe. ?❤️

      1. On a essayé de t’appeler!
        On une fois qu’on a résolu nos difficultés de connexions chinoises.
        Promis face Time ou Skype ce soir!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.