Dégrisés par les oies

Grisaille persistante, pollution galopante. 

Journée molle. 

Trop de monde au spectacle des fontaines de la pagode de l’oie qui n’a de toutes façons aucun intérêt. Trop de monde aussi à la petite pagode de l’oie bien qu’elle soit plus notable avec ses 13 étages de briques. 

Les enfants ont hâte de rentrer jouer avec leurs copains anglo-suisses. Tellement besoin de se retrouver entre enfants, marre de jouer avec des parents trop souvent retissants. 

Soirée raviolis-bière très sympa. Une bonne ambiance auberge de voyageurs où il fait bon discuter. Certaines rencontres méritaient qu’on s’y attarde plus. 

La grande pagode de l’oie
La petite pagode de l’oie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans le même pays

Chine

Bilan: 6 semaines en Chine

Ce qu’on a préféré Les maisons, les cours, les lanternes et les fenêtres traditionnelles de Pingyao L’immensité de la grande muraille de Chine Le canard

Lire la suite »
Chine

Hong-Kong fever

L’île de Hong-Kong abrite à la fois le cœur financier de la ville, ses hauts gratte-ciel, ses commerces de luxe, ses quelques maisons de briques

Lire la suite »
Chine

Au vert à Pékin

Ce matin, à côté du grenadier de la cour, une famille suisse prend son petit-déjeuner. Une famille avec deux filles. Diantre, si les enfants ne

Lire la suite »