Dégrisés par les oies

Grisaille persistante, pollution galopante. 

Journée molle. 

Trop de monde au spectacle des fontaines de la pagode de l’oie qui n’a de toutes façons aucun intérêt. Trop de monde aussi à la petite pagode de l’oie bien qu’elle soit plus notable avec ses 13 étages de briques. 

Les enfants ont hâte de rentrer jouer avec leurs copains anglo-suisses. Tellement besoin de se retrouver entre enfants, marre de jouer avec des parents trop souvent retissants. 

Soirée raviolis-bière très sympa. Une bonne ambiance auberge de voyageurs où il fait bon discuter. Certaines rencontres méritaient qu’on s’y attarde plus. 

La grande pagode de l’oie
La petite pagode de l’oie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans le même pays

Chine

En suspension

Les monts enneigés s’éclairent sous le soleil matinal. Les cultures de maïs et tournesol en terrasses ont remplacé les rizières trop gourmandes en eau dans

Lire la suite »
Chine

PingYao la ville musée

Alors que nous sommes encore nichés dans nos lits douillets, le petit chaton miaule dans la cour de notre charmante guesthouse, appelant irrésistiblement les enfants

Lire la suite »
Chine

Canard à grande vitesse

Nous quittons Pékin après 9 jours passés à la HueYuan Guesthouse. Tanner apporte des petites figurines de l’empereur et l’impératrice pour l’anniversaire de Maël avant

Lire la suite »