Ce matin, les enfants ont trouvé un message du Père Noël qui disait en substance « je vous ai cherché, je ne vous ai pas trouvé, alors j’ai décidé de tout déposer à Strasbourg. Pour vous faire patienter, voici un petit cadeau ». Zélie état très déçue, elle avait pourtant bien écrit au Père Noël qu’on était au Japon, mais dans la mesure où on ne cesse de bouger, il nous a perdu de vue! 

 Pour notre journée de Noël, nous sommes partis profiter de la neige sur les sommets. Le téléphérique de Shinhodaka possède deux niveaux, vitres impeccables, organisation irréprochable, the Japanese Way! Parvenus au sommet, à 2156m, nous nous trouvons au cœur d’un ancien cratère dont les strates volcaniques sont encore visibles. La météo est idyllique, les sommets culminent à 3000m, pas énorme, mais c’est tout de même magnifique. Autour de nous, le mont Hotaka, blanchi par les dernières tombées.

Nous courrons jouer dans la neige et nous perdre dans un chemin de randonnée qui grimpe vers la crête de Mayurama. Aucune indication ne nous permet de vraiment planifier de balade, alors nous marchons jusqu’à avoir trop faim et trop froid, heureux de gambader dans la poudreuse, les pieds trempés, les mains gelées, la banane sur le visage. La forêt de cèdres est superbe, baignée par le soleil, couverte d’un sous bois de bambous. Quel plaisir de retrouver la montagne enneigée. 

Pour parfaire cette journée, longue séance détente dans le Onsen d’Harayuno-Mori et ses 16 bassins d’eau thermale. Hommes et femmes sont séparés et tout le monde est prié de se dénuder. Tandis que la fumée sulfurée sort des piscines, la lumière baisse sur la forêt, les jambes s’engourdissent, corps et esprit se relaxent. 

La journée fut dynamique, nous retrouvons avec plaisir notre petit chez nous, notre cuisine maison et nos lits douillets. 

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.