Hong-Kong fever

L’île de Hong-Kong abrite à la fois le cœur financier de la ville, ses hauts gratte-ciel, ses commerces de luxe, ses quelques maisons de briques britanniques du XIXeme et le poumon vert de la ville. Après avoir traversé les buildings emblématiques de la l’ile, nous empruntons le vieux tram qui grimpe sur la pente très ardue du Victoria Peak. Depuis la Sky terrasse 428, la vue sur la baie et le port Victoria est époustouflante. Derrière la jungle se dressent les immeubles denses qui forment la magnifique baie. La Bank of China, un des premiers bâtiments iconiques de la ville construit par Pei en 1990 et atteignant les 350m de haut, a depuis été dépassé par les 484m de l’International Commerce Center de Konh Peterson Fox Associates et enfin les 415m de l’International Finance Center de César Pelli en 2003. 

Se perdre dans les nombreux chemins de randonnées qui serpentent le long des falaises abruptes du Peak est un pur moment de détente. Entre joggers, végétation luxuriante tropicale, vues imprenables, nous respirons et profitons de l’ambiance chaude et humide du sud-est. Un bol d’air qui contraste avec la densité de la ville. 

Nous nous perdons ensuite dans les passerelles, les rues, l’université pour rejoindre le port Victoria. Le ferry nous dépose sur l’avenue des stars sur la baie. L’aménagement de la promenade est très agréable. Nous attendons que le soleil se couche. Peu à peu, les enseignes lumineuses animent les façades du SkyLine marin  hongkongais tandis que des jonques font des allers et retours dans la baie. On ne se lasse pas du spectacle urbain de cette ville cosmopolite et regorgeant de surprises. 

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans le même pays

Chine

Répétition générale

Le chaton miaule. Les enfants lui tournent autour, l’approchent, s’eloignent, craintifs. Le soleil pêne à atteindre la table du petit déjeuner dans la cour. Tandis

Lire la suite »
Chine

Dégrisés par les oies

Grisaille persistante, pollution galopante.  Journée molle.  Trop de monde au spectacle des fontaines de la pagode de l’oie qui n’a de toutes façons aucun intérêt.

Lire la suite »
Chine

Le secret de la Terra cotta

Malgré notre arrivée tardive, le réveil nous sort du lit à 6h30. En raison de l’affluence pharaonique due aux congés nationaux, on nous a fortement

Lire la suite »
Chine

A bord du Transmongolien

Le réveil sonne trop tôt. L’appartement est une étuve. Le linge a terminé de sécher pendant la nuit moyennement la mise en service du radiateur

Lire la suite »