A peine debout, Maël part explorer le fond turquoise de la piscine. L’eau est fraîche, la météo coquine. Nous avons perdu 20 degrés en deux jours, le vent souffle fort, les nuages gris menacent de déverser quelques ondées inopinées. Ça n’arrête pas notre viking qui saute sans hésiter. 

Pancakes party et sirop d’érable ce matin. Les jeux laissés par les petits enfants de Leigh comblent les nôtres qui jouent avec les batmobile jusqu’au déjeuner. Les plus courageux pataugent encore jusqu’à en avoir les ongles bleus et les dents qui claquent. Nous partons avec Zélie explorer les cratères de Tower Hill tandis que Maël et Nicolas restent se reposer à la maison. Pas d’émeu aujourd’hui, juste des lapins et deux kangourous qui nous lorgnent depuis leur buisson sans pour autant arrêter de mâcher. 

Le vent, d’une vigueur insoupçonnée, apporte de gros nuages en fin de journée. Après un pause château de sable sur la plage principale de Warrnambool, nous longeons la côte sauvage. Les vagues se déchirent sur les rochers. Les nuages avancent, cachent le soleil, crachent des gouttes de pluie, finissent par nous chasser de la côte. 

Tandis que Djokovic se bat contre un vaillant Thiem, nous faisons nos paris sur l’issue de la finale de l’open d’Australie tout en savourant une soupe de butternut. On est bien à la maison. Il sera difficile de faire un meilleur échange que celui-ci ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.