Les premières dunes roses

Les flamands roses sont perdus dans une brume couleur ciel lorsque nous repassons à Walvis Bay. Au rond point, deuxième à gauche pour Solitaire. La piste est lisse, parfaite, confortable. Elle plonge droit dans un vaste désert.

Passée une centaine de kilomètres, la savane reprend ses droits. Des montagnes émergent. Des canyons incisent le sol. Des chaînes de montagne jaillissent. Deci-delà quelques arbres. Autruches, oryx et springboks broutent.

Le sable rouge et les roches noires.

Un espace infini.

7h de voyage. C’est long, beau et fatigant.

Un arbre cercle d’un muret de pierres délimite notre camp. La piscine est  fraîche, peuplée de français et d’italiens.

La lumière décroît déjà lorsque, pieds nus, nous entamons la longue ascension de Elim dune. Le sable glisse sous nos pieds, les graminées piquent. Au sommet, les premières dunes de sable rouge du désert du Namib s’offrent à nous. Les touristes affluent. Des italiens pour la plupart. Il est déjà un peu tard pour bien en profiter, la nuit tombe, le parc ferme ses portes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans le même pays

Namibie

Great Ocean Road | Le Cap

Nos voitures de location suivent la côte sous un soleil généreux. Les quartiers huppés du Cap ont vu sur de vastes plages de sable blanc.

Lire la suite »
Namibie

Le plateau du Waterberg

Au petit matin, nous filons le ventre vide vers le sommet du plateau du Waterberg. La roche revêt des couleurs incroyables: vert vif, jaune, orange,

Lire la suite »
Namibie

Le rugissement d’Okaukuejo

Il est 5h30. Un rugissement réveille le camping. Le lion est là. Aussi vite que possible, nous enfilons nos vêtements chauds, frontale et jumelles autour

Lire la suite »