Les iguanes du Sugar Loaf

Le soleil prend son temps avant d’enflammer le sommet du Spitzkoppe, le Cervin de Namibie. Nous nous sommes levés de bonne heure pour guetter ses moindres variations chromatiques. La lumière jaunie, ternit, avant der finalement prendre des couleurs feu.

Les chemins de randonnée sont inaccessibles aux visiteurs. Il faut s’acquitter d’une rondelette somme pour se payer les services d’un guide. Une fois de plus, nous faisons l’impasse sur ces prestations peu qualitatives et exorbitantes et tentons notre chance sur les pistes du camping, autour du Sugar Loaf. De nombreux iguanes oranges et bleu se faufilent dans les anfractuosités granitiques. Ils sautent de roche en roche.

Nous explorons les vastes plaques lisses à la recherche d’un point de vue pour nos aquarelles. Les enfants dépeignent des scènes très personnelles et expressives, à chacun son style et ses impressions. Les couleurs namibiennes seront précieusement conservées et rapportées à Lyon.

Un large pont en forme de bouche offre un point de vue imprenable sur le massif que nous quittons sous une forte chaleur.

Chacun débusque son petit trésor au marché aux pierres —Améthystes, topazes, cristaux, tourmalines, quartz roses, le choix est vaste.

La route goudronnée reprend ses droits. Désespérément Droite, elle file à travers un désert aride, bordée de mines d’uranium, d’un chemin de fer, d’un pipe-line et de pylônes électriques. Les poids lourds se succèdent. Nous atteignons Swakopmund, ville balnéaire aisée bordant un océan déchaîné. Les premiers nuages de Namibie apparaissent. La température chute.

Notre villa de 500 m2 dégouline d’espace et de confort. Quatre chambres douillettes, quatre salles de bains, une cheminée, un barbecue intérieur, une cuisine hyper équipée.

Quel contraste.

Les machines à laver se succèdent tandis que nos verres de vin rouge tintent autour du feu. Repas chaud. Tous ensemble.

Quel plaisir.

Une réponse

  1. Un peu tardivement je découvre votre blog je me régale les yeux.
    Aujourdh’ui premier jour de pluie et orages c’est un vrai plaisir 25* à Lyon
    Les fenêtre sont grandes ouvertes pour en profiter au maximum.
    Je pars demain pour le sud.
    Bonne continuation et bises 😘😘😘
    Marie Francoise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Namibie

Calme plat sur Halali

Est-ce la mauvaise heure, l’itinéraire mal choisi? En ce milieu de matinée, aucun animal ne pointe le bout de son nez. A peine quelques zèbres

Lire la suite »
Namibie

Retour à la capitale

Le lever du soleil prend son temps. D’abord une lueur, puis une languissante lumière jaune durant laquelle plus rien ne bouge. Paresseusement les montagnes rosissent.

Lire la suite »
Namibie

Les premières dunes roses

Les flamands roses sont perdus dans une brume couleur ciel lorsque nous repassons à Walvis Bay. Au rond point, deuxième à gauche pour Solitaire. La

Lire la suite »