Bakhtapur

Bakhtapur n’est située qu’ à 16km de Katmandou, dans la vallée, et pourtant il faut compter 45 bonnes minutes en se glissant entre les motos, les voitures et les bus avant de l’atteindre. La vallée est une mégapole dense, poussiéreuse, polluée, les fleuves sont inondés d’immondices, les rues étroites saturées de véhicules, les avions atterrissent en plein ville, les villages sont des banlieues.

La place royale de Bhaktapur a été durement touchée par le tremblement de terre et bien qu’elle soit en grande partie reconstruite, elle a perdu son âme, transformée en musée dénué de vie. Seuls les touristes, les guides et les vendeurs de babioles habitent Durbar square. Nous sortons toutefois nos cahiers de croquis pour nous atteler à la dure tâche de reproduire la complexité des temples hindous, qui, bien qu’en partie reconstruits, n’en demeurent pas moins magnifiques. Maël se débrouille très bien au pinceau à encre de Chine tandis qu’avec Zélie nous continuons sur notre lancée aquarelle.

Des manifestants de différents partis brandissent des drapeaux pour revendiquer leur soutien à un parti politique, les élections municipales ne sont pas être loin et la place s’anime.

A deux pas, s’élève la majestueuse pagode de Nyatapola trônant sur un emmarchement gardé par une série d’animaux monumentaux. L’ensemble est très impressionnant. Un peu plus loin, les villageois font sécher le riz sur les places. Les potiers tournent des verres, jarres et pots en série. Maël s’essaye à un petit vase.

Les rues pavées de briques de la ville sont calmes, la vie de village reprend le dessus dès que l’on s’eloigne du centre touristique. Les maisons en brique et bois sont maintenues tant bien que mal par des butons, d’autres ne sont plus qu’amas de gravats tandis que certains préfèrent reconstruire en béton. L’architecture domestique est richement ornée de fenêtres ouvragées. Partout les chiens errants dorment au soleil.

Bassins, réservoirs, fontaines, loggia, petits autels, échoppes, il fait bon se perdre.

Oui profitons de notre dernière après-midi à la maison. Demain nous plions bagage. La semaine a volé mais nous nous sommes bien ressourcé. Nous avons adoré Sanepa hights et cet échange si bienvenu.

Le riz sèche sur toutes les places de la ville
Durbar square
Naga – garde les trésors de la nature, sont attachés à l’eau et apportent la prospérité
Meeting politique
Pagode de Nyatapola
Bakhtapur est réputée pour ses poteries
Nous avons fait face à l’administration indienne et avons enfin nos visas!!

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans le même pays

Nepal

Flâner à Patan

Difficile de convaincre les enfants de quitter leur terrain de jeux pour retourner en ville, pourtant, les petites ruelles et les moucharabiés nous appellent, il

Lire la suite »
Nepal

Baishari

Notre trek touche à sa fin. Nos aimerions le prolonger, goûter encore au plaisir du lever du soleil sur la chaîne des Anapurnas, aux traversées

Lire la suite »
Nepal

Chitwan – Bhairahawa

Nous quittons Sauraha sous une brume épaisse. Les touristes,essentiellement français, occupent toutes les places assises du bus pour Lumbini, un bus local basique qui nous

Lire la suite »