Durbar square Kathmandou

La journée s’annonce ensoleillée. Nos valises sont bouclées. Nous profitons du calme relatif des ruelles avant midi pour retourner nous immerger sur la place du Palais. Les pigeons envahissent le sol. Ils sont nourris par les offrandes de blé, de riz et autres céréales mais aussi par les passant. Maël en fera les frais, deux fiantes s’écrasent béatement sur ses épaules.

Indigents, vendeurs de babioles, femmes discutant, touristes, croyants, enfants coursant les pigeons, chiens errants, Durbar square est très animé. Les palissades bloquent l’accès à de nombreux temples partiellement détruits.

Le Palais Royal est en piteux état, durement touché par le tremblement de terre de 2015. On peut y pénétrer, assister au travail des charpentiers, des sculpteurs, au renforcement structurel financé par les chinois.

L’art newar n’en reste pas moins impressionnant: sobre équilibre entre les briques et le bois sombre, minutie et multitude de détails dans l’extraordinaire travail du bois, harmonie des pagodes, mélange entre temples bouddhistes et hindouistes. l’architecture est très différente de ses voisines tibétaines et indiennes bien qu’on trouve de nombreuses résonances.

Ganesh
Durbar square
Le Palais Royal

Une réponse

  1. Ça doit faire bizarre ce retour à la civilisation après les montagnes !

    Magnifique, ce travail du bois. C’est quand même incroyable que ces fenêtres aient survécu au tremblement de terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Nepal

Beni – Banskharka

Barbe fraîchement taillée, visage rond et souriant, ton enjoué, Apar vient nous cueillir au sortir d’un déjeuner matinal. Nous posons nos deux lourds sacs dans

Lire la suite »
Nepal

Phulbari

Rouge, orangé, rose, violacé, la mer de nuages s’illumine doucement. L’aurore s’éclaircit. Tout le monde attend, chaudement vêtu, que le soleil se lève. L’Anapurna south

Lire la suite »
Nepal

Flâner à Patan

Difficile de convaincre les enfants de quitter leur terrain de jeux pour retourner en ville, pourtant, les petites ruelles et les moucharabiés nous appellent, il

Lire la suite »