L’interminable piste du Damaraland

Coqs et chiens nous réveillent au petit matin.

Nous filons sans petit déjeuner. La route est longue, très, très longue aujourd’hui. 450km dont 200 bitumés. Une fois passé Kamenjab, le paysage devient montagneux. De vastes vallées succèdent à de majestueux plateaux rocheux jaunes.  Des cactus et des plantes grasses verdoyantes égayent le paysage. L’ensemble est majestueux. Nos multiples arrêts photos rallongent encore cette piste qui n’en finit pas.

Exténués, nous nous posons au camping Aabadi totalement vide. L’accueil y est particulièrement chaleureux.

Le coucher de soleil sur les hauteurs est somptueux. Nous nous posons pour y faire des aquarelles. Nos hôtes nous préparent un délicieux repas. La soirée s’achève autour du feu au son des chants entraînants et des danses que nous tentons maladroitement de suivre. Un très beau moment auprès de cette famille adorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Namibie

Calme plat sur Halali

Est-ce la mauvaise heure, l’itinéraire mal choisi? En ce milieu de matinée, aucun animal ne pointe le bout de son nez. A peine quelques zèbres

Lire la suite »
Namibie

Le rugissement d’Okaukuejo

Il est 5h30. Un rugissement réveille le camping. Le lion est là. Aussi vite que possible, nous enfilons nos vêtements chauds, frontale et jumelles autour

Lire la suite »