Himeji, le héron blanc

En se réveillant ce matin, nous avons découvert en live tous les messages de nos amis français en plein réveillon, enjoués par la bonne chaire et le bon vin, tandis que nous avions les têtes enfarinées de ceux qui se lèvent à peine. Maël et Henrick, en pyjama, l’un à peine debout et l’autre prêt à se coucher, ont conversé joyeusement. 

Bonne Année!

En ce premier jour de l’année, le chateau d’Himeji est gratuit. Une longue file de touristes se faufile entre les remparts successifs jusqu’à la porte du donjon. Il faut être patient, suivre le troupeau à petits pas et grimper, grimper, grimper. A l’intérieur, peu à voir hormis d’imposants poteaux de sapins vieux de plus de 650ans, soutenant l’imposante structure en bois sur cinq niveaux. En toiture, chaque joint est d’un blanc parfait entre les tuiles. La façade est recouverte de chaux mélangée à de la poudre de coquille d’huître pour la protéger des intempéries, conférant au « héron blanc » toute sa laitance lumineuse.

Tandis que le singe savant continue ses acrobaties, nous reprenons le Shinkansen pour Okayama.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Japon

Sayonara

Encore une journée slow. Zélie fait un petit exposé sur les volcans, Maël une évaluation de math.  On se régale de sushis frais et délicieux

Lire la suite »
Japon

Le choc tokyoïte

Le brouillard est si dense que quand les roues de l’avion touchent le sol, nous nous regardons étonnés. Déjà? On a à peine regardé un

Lire la suite »