Les trésors d’Agra

Le ciel est gris, les enfants dorment. Nous avons tous besoin de récupérer. Bunti Khan nous dépose devant les imposantes double murailles rouges du Fort d’Agra reconstruit par Akbar en 1565 juste avant de lui préférer Fatehpur-Sikri en 1571. La citadelle servit dans un premier lieu de place forte pendant la courte période où Agra fut capitale Moghol avant d’être transformé en Palais Royal par le Shah Jahan. Il ajouta du marbre blanc au grès rouge et des motifs floraux. Mosquées, harem, palais,  jardins, salles d’audiences, salles du trône, en font une véritable ville. On se perd dans le dédale de ses cours dont la moitié est malheureusement en restauration. 

Nous traversons la rivière où buffles, ânes et vaches cohabitent avec le linge coloré séchant au soleil, étendu sur le lit vaseux de la Yamuna. Des bidonvilles, fragiles abris fait de bric et de broc, jonchent les rives, tandis que les enfants en haillons jouent sur des terrains vagues.

Le petit Taj Mahal se situe le long du fleuve là où jadis les palais aux somptueux jardins flanquaient les berges. Une douce lumière caresse ce joyaux, raffinement extrême dans l’art de la pietra dura, de la marqueterie de marbre, de la confection de panneaux ajourés. L’influence perse se lit dans le dessin du jardin luxuriant cruciforme et de ses fontaines, les motifs floraux, les cyprès. La femme du shah Jahangir, Nur Jahan, fit construire ce mausolée pour son père Mirza Ghiyas Beg. L’ensemble est d’un extrême élégance. Zélie adore. 

Sortis de cet oasis de douceur, nous voici replongés dans la saleté d’Agra, ville jadis certainement somptueuse, aujourd’hui noyée sous ses 1,6 millions d’habitants, sa poussière, sa pauvreté quotidienne, son délabrement extrême. Cette halte nous a beaucoup plu bien que l’on ait très peu exploré la ville. 

Le fort rouge d’Agra
Les crocodiles habitaient jadis les douves afin de protéger le fort
Mausolée de Mirza Ghiyas Beg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Inde

A la recherche du soleil

Tandis que les enfants dorment, nous partons à la quête d’un belvédère d’où admirer le lever du soleil. Les gardiens ne nous laissent pas pénétrer

Lire la suite »
Inde

28 jours en Inde, Bilan

Ce qu’on a préféré Les habitants De Jodhpur, leur sourire et leur accueil se serrer à 6 dans un tuktuk jouer à cache-cache avec Eliot

Lire la suite »
Inde

Le jour le plus long

La frontière n’est qu’à 4km. Côté népalais, un petit coup de tampon rapide, deux questions et le tour est joué. Nous commençons nos négociations sur

Lire la suite »