Mohare Danda

L’aube éclaire la chaîne himalayenne d’une douce lumière rose. La matinée débute par une longue ascension abrupte à travers la forêt. Mael et Zélie s’engagent avec un rythme soutenu, ne ménageant pas leurs forces afin de rester à coté de Rebecca avec qui nous marcherons toute la journée. Nous gravissons 650m en 90minutes à travers les pins centenaires. Quelques orchidées sauvages se cachent entre les fougères et les racines. Une fois parvenus au col, les conifères laissent place à des clairières jaunies par le soleil. La vallée de Pokhara apparaît sous une mer de nuages. Le chemin se fait plus étroit, suit la crête. Soudain, la chaîne des Anapurnas apparaît, grandiose, nous prenant de cour. 

A 10h30, nous atteignons la cahute où nous posons nos sacs pour le déjeuner. Au menu Dahl de lentilles et curry de légumes. Les guides nous resservent jusqu’à plus faim et il nous est difficile de retrouver un rythme tant nos ventres sont tendus après le repas. Le soleil tape très fort. La forêt de rhododendrons géants succède aux vallons secs, aux falaises et aux pins brulés. Nous suivons les crêtes, ne pouvant décoller nos yeux du paysage à couper le souffle qui envahit tout l’espace. Partout, ce ne sont que montagnes. Après 5h de marche et 1200m de dénivelé, nous parvenons au refuge de Mohare Danda, perché à 3200m. Tout le monde est happé par le panorama à 360° qui déploie plus de 40 sommets. La vue est dégagée jusqu’à la vallée de Langtang, à la frontière tibétaine, à 200km de là. Au-dessous des sommets, une mer de nuages couvre la vallée. Tout flotte. On plane.

Nous sommes une petite vingtaine à nous retrouver autour du poêle de la salle à manger panoramique. Chacun échange sur ses voyages, joue aux cartes, boit un thé chaud en attendant le diner dans une belle ambiance montagnarde. Alex et Jane, ont quitté la folie londonienne  pour voyager tant qu’ils en auront les moyens, Celia et Étienne ont fuit Paris pour venir se perdre sur les sentiers du Népal et n’ont pas de date de retour en Bretagne, Carole marche depuis déjà 20 jours et n’a prévu de rentrer en Thaïlande qu’en décembre, Rebecca rejoint son ami qui se marie à Katmandou avec une népalaise. En fin de compte, nous sommes toujours impressionnés par le nombre de gens qui prennent le temps de partir à l’aventure.

11km et 1262m de dénivelé positif

On ne s’en lasse pas
Annapurna – Annapurna South – Hiunchuli – Gangapurna – Machhapuchhre

5 réponses

  1. Hello de Vienne en Isère!
    Bravo et grand merci à vous pour ces beaux beaux panoramas, ces belles rencontres, ces beaux sourires…
    Nous voyageons avec nous…Nous imaginons les parfums, les accents, les températures….
    Impressionnés, par vos performances!
    Bonne route! Martine et Jacky ( les cousins de la famille DURIER)

  2. Magnifique vraiment. Ce refuge en altitude me fait tellement rêver. Ces photos et paysages sont vraiment émouvants.
    Et Maël et Zélie ont encore grandi. des bisous. Tata Daude

  3. Ces sentiers en balcon avec une vue sur la chaîne de l’Himalaya et avec le soleil on a vraiment envie d’y aller .
    En plus on sent une ambiance chaleureuse avec les gens que vous rencontrez.
    Les enfants ont l’air contents .
    Bisous
    Manou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Nepal

Beni – Banskharka

Barbe fraîchement taillée, visage rond et souriant, ton enjoué, Apar vient nous cueillir au sortir d’un déjeuner matinal. Nous posons nos deux lourds sacs dans

Lire la suite »
Nepal

Bakhtapur

Bakhtapur n’est située qu’ à 16km de Katmandou, dans la vallée, et pourtant il faut compter 45 bonnes minutes en se glissant entre les motos,

Lire la suite »
Nepal

Chitwan – Bhairahawa

Nous quittons Sauraha sous une brume épaisse. Les touristes,essentiellement français, occupent toutes les places assises du bus pour Lumbini, un bus local basique qui nous

Lire la suite »