Rencontre vegan

Les lève-tôt profitent du soleil matinal pour explorer les monts alentours tandis que les troupeaux dorment encore. Tout est calme. Par-delà les monts, d’autres campements de yourtes profitent de la plénitude des vastes steppes fleuries.

Sur la route du temple, nous faisons halte dans une famille qui nous invite à partager quelques heures de discussion chaleureuse et énergisante dans son jardin. Tout commence par un dessin offert par le petit fils. Une jeune grand mère gymnaste nous accueille avec un sourire radieux et un grand écart. Prof de yoga et vegan, elle passe l’été à se ressourcer avant de redescendre à Ulan bator. Le sol s’emplit rapidement de myrtilles des montagnes, d’eau de source pure, de tisane detox dont elle détient le secret, de cookies à base de betteraves, sans huile ni beurre qu’elle distribue en boutique, de champignons grillés. Vient sa fille aînée, artiste peintre, qui nous donne des tuyaux sur UB et traduit les pensées métaphysiques de sa mère, fascinée par la liberté de notre tour du monde. Nous rejoint sa dernière fille, diplômée en médecine traditionnelle et méditation, qui revient d’un voyage dans le désert de Gobi et nous décrit, les yeux encore pétillants, son expérience inoubliable.

Le temple s’ouvre à nous, majestueux derrière ses murs terre de sienne, ses portes peintes et ses multiples cours labyrinthiques. Les larges toits de tuiles vernissées accueillent les animaux de l’astrologie chinoise. Namab nous guide dans les rituels de prière. Une immense quiétude émane de ces édifices vieux de trois cent ans.

Le lit de la rivière se déplace et laisse des traces dans le paysage. Les méandres se séparent et s’avèrent infranchissables.  Les stuppas blanches tapies sur la montagnes d’en face demeureront inaccessibles.

Nos hôtes revêtissent leurs habits officiels ce soir, un groupe de touristes italiens est venu emplir la salle du dîner, la fumée sort des cheminées des yourtes. Nous sommes en overdose de viande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans le même pays

Mongolie

On a marché sur la dune

Le ciel est laiteux, le vent assèche inlassablement la vallée. Le petit filet d’eau froide qui coule dans la douche est bienvenu. Enfin propres, nous

Lire la suite »
Mongolie

UB

On a tout entendu sur Oulan Bator, trop polluée, trop peuplée, à fuir, rutilante, pleine de vie, musées, bars. Cette ville regroupant 80% de la

Lire la suite »