Retour à la capitale

Le lever du soleil prend son temps. D’abord une lueur, puis une languissante lumière jaune durant laquelle plus rien ne bouge. Paresseusement les montagnes rosissent. Enfin un rayon émerge de derrière la montagne et vient nous réchauffer le dos. Jouissif.

Tous nos restes sont sur la table pour ce dernier petit-déjeuner face au grandiose paysage de la plaine africaine.

Nous saluons lapereaux, dindons, poules, moutons et labradors.

La piste est fraîchement entretenue. Un iguane manque de se faire écraser sur le bord de la route. Le vent se lève, la tempête se prépare pour souffler pendant trois jours.

Le pique-nique sera express sous ce tourbillon. Une fois les voitures rendues, les valises rangées, le tri effectué, nous nous offrons une soirée pizza. Ça suinte de gouda orange, ça déborde d’oignons et de toppings, ça plombe. C’est lent. Lent. Lent à désespérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans le même pays

Namibie

On the road

C’est l’heure du tetris. Roues de secours, table de pique-nique, chaises, popote, duvets, coussins, dizaines de litres d’eau, jerricane d’essence, ustensiles en tout genre, valises,

Lire la suite »
Namibie

La cascade aux baobabs

La cascade d’Epupa est à sec. Sa puissance se ressent néanmoins. Nous la longeons, en quête de crocodiles dans les jumelles. La route est longue,

Lire la suite »